Bonjour.

Ajout ce lundi de cinq images des hérons qui hantent les rives de la Deûme à Annonay. Dans la galerie « Animaux (2) ». Il suffit d'être patient et persévérant. Le héron n'est pas spécialement farouche et pour peu qu'on reste discret, il se laisse assez facilement approcher. Ces deux-là (il s'agit d'un couple) me sont devenus familiers et j'ai passé plus de temps à les observer qu'à les photographier !

Ils m'ont même inspiré un haïku des « Poésies de mon cœur » (dans la série I) :

Héron haut perché
Sur ton rocher : quel poisson
Ce soir au menu ?

Bonne visite et... à très bientôt pour de nouvelles photos, bien sûr.